NAR: Le totalitarisme contemporain sera renversé. Les manifestations en France sont l’image du futur des explosions sociales

 

Le totalitarisme contemporain sera renversé

Les manifestations en France sont l’image du futur des explosions sociales

Le Nouveau Courant Gauche (NAR) et la Jeunesse pour la Libération Communiste (Nka) déclarent leur solidarité au peuple Français, et leur soutien à son combat contre le totalitarisme du Président Macron. Les manifestations de centaines de milliers de citoyens, avec la participation massive et combative de la jeunesse, Samedi 28 Novembre à Paris et à nombreuse villes françaises, sont le point culminant des protestations des semaines précédentes, contre la politique antipopulaire et raciste du gouvernement Macron. Elles sont survenus suite au démantèlement d'un camp de migrants à Saint-Denis, le 17 Novembre, - le jour que le gouvernement français annonçait le deuxième confinement sanitaire -, leur évacuation violente, quelques jours plus tard, de la place de la République où ils s’étaient rendus pour protester d'avoir été laissés dans la rue, aussi bien que le passage à tabac du producteur de musique noir Michel Zecler, dernier épisode d'une série d’ actes de violence et de meurtres contre de jeunes immigrés des quartiers défavorisés et pauvres par les forces de l'ordre françaises, faits que les autorités ont encore une fois tenté de cacher.

Le peuple s’est révolté contre la loi Sécurité globale qui interdit la publication de photos de policiers en service afin d'empêcher la révélation de la barbarie des forces répressives de l'Etat et d'assurer l'impunité de la police. Un petit échantillon des intentions de l'Etat était la répression violente des manifestations contre cette loi et le ciblage des journalistes qui les couvraient, qui ont été gazés et empêchés de prendre des images de la dispersion des manifestants, alors qu’en même temps, ces derniers étaient filmés par des caméras de police et des drones.

Devant la réaction populaire, Macron déclare qu’il va retirer l’article qui incrimine la prise en photos et vidéos des violences policières, afin de pouvoir maintenir le reste de la loi Sécurité Globale ; le peuple répond qu'il continuera sa lutte jusqu’ au retrait complet de la loi.

La France est en état d'urgence permanent (pratiquement en vigueur depuis 2015) qui engourdit la démocratie bourgeoise même, dans le pays qui l'a engendrée. Le Conseil des Ministres a été remplacé par le Conseil de la Défense, le Parlement a un rôle décoratif (la loi de Sécurité globale a été votée par 182 députés seulement sur 577 !). La présence de l'armée et de la police est dominante dans les espaces publics. Les droits fondamentaux de la protestation et de la manifestation politiques sont également mis en état d'exception, dans une tentative de Macron de se protéger de la résistance d'un peuple qui lutte depuis des années contre l'appauvrissement, les réformes anti-ouvrières et le chômage. Enfin, le gouvernement français, intégrant pleinement la rhétorique raciste et antimusulmane de l'extrême droite de Marine Le Pen, tirant parti du crime odieux contre le professeur Patty et de l’attentat islamiste à Lyon, cible l'ensemble des 5 millions des musulmans de France.

Cette tendance totalitaire ne concerne pas que la France ; elle fait désormais partie intégrante du capitalisme mondial. La répression des manifestations du 17 novembre en Grèce, ainsi que les lois interdisant les manifestations et les grèves, montrent également la terreur de la classe dirigeante grecque. Elle essaie d'éviter de futures explosions sociales incontrôlables, mais elle n'y parviendra pas.

Les rues de Paris, d'Athènes et d'autres villes françaises et grecques montrent que la peur a changé de côté. Le retrait de l’article en question montre que le peuple peut remporter des victoires, même dans ces circonstances difficiles.

La solidarité internationale des travailleurs et des jeunes, la désobéissance, la colère juste et la lutte organisée bâtissent le chemin de la victoire contre le totalitarisme moderne, contre le capitalisme barbare de notre temps.

NAR - Nouveau Courant Gauche pour la libération communiste, Greece, 30/11/2020